Actualités

Journée Internationale de la Sages-Femmes au Gabon

21 mai 2019
Officiels lors des allocutions
De gauche à droite la présidente ASFG, le gouverneur de la Ngounié, la directrice régionale de santé, le maire de Mouila et le représentant résident UNFPA - ©

Le 05 mai 2019, le Gabon a célébré la journée internationale de la sage-femme à l’instar de la communauté internationale. Ainsi, le bureau pays de l’UNFPA a accompagné l’association des sages-femmes du Gabon (ASFG) pour la réalisation des activités relatives à cet évènement dans la province de la Ngounié. La présence du Fonds des Nations Unies pour la population est soutenue par son mandat et la place centrale des sages- femmes dans l’atteinte des objectifs de développement durable en matière de santé maternelle et infantile, et particulièrement dans le domaine de la planification familiale et des droits reproductifs, de la lutte contre les décès maternels.

Le Représentant Résident de l’UNFPA au Gabon, Monsieur Keita OHASHI a rencontré les autorités politico-administratives de la province notamment le gouverneur de la province de la Ngounié, Monsieur Benjamin BANGUEBE, et la Directrice Régionale de Santé par intérim Madame Blandine NZIENGUI.


Les sages-femmes autour du gouverneur et du RR de l’UNFPA - ©

La rencontre avec le gouverneur de la province a permis à M. Keita Ohashi de présenter le mandat de l’UNFPA et les appuis multiformes de son agence à l’endroit du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie des populations conformément à la vision 2030 du système des Nations Unies.

La rencontre avec le DRS a été l’occasion de discuter sur des questions relatives à la carte sanitaire (la disponibilité des personnels de prise en charge du couple mère enfant pour la lutte contre les décès maternels et une offre de services SSR de qualité), à la pratique sage-femme. Il est à noter que la province ne dispose ni de gynécologue ni de pédiatre

Accompagné de son équipe et de la directrice régionale de santé, M. Keita OHASHI a visité la SMI (Santé Maternelle et Infantile) provinciale et la SMI du CHREM (Centre Hospitalier Régionale de Mouila) pour se rendre compte des difficultés auxquelles sont confrontés ces services ; ressources humaines, plateaux techniques, les contraceptifs, les outils de suivi et évaluation entre autres. Le Représentant Résident, a au nom de l’UNFPA offert quelques équipements médicaux au CHREM qui dans son développement souhaite faire de la maternité un pôle mère-enfant dans cette partie du Gabon.


Le Représentant Résident remettant les équipements médicaux à la DRS de la Ngounié - ©

Les sages-femmes présentes à Mouila se sont ensuite rendus dans les différents départements de la province pour des activités de sensibilisation pendant deux jours. A leur retour, elles ont pu bénéficier d’ateliers de renforcement de capacités animés par l’UNFPA, l’OMS, la DNSMI, l’AMIU et l’ASFG. Ces ateliers ont porté sur :

  • Les technologies contraceptives (présentations magistrales sur la planification familiale, la gestion des effets secondaires des produits contraceptifs, le counseling en planification familiale et une formation pratique de mise en place et de retrait de l’implant).
  • Les SONU et particulièrement sur le partogramme (outil de gestion et de prise de décision du travail d’accouchement).
  • Les droits reproductifs ont été développés dans chacun des ateliers suscités


Les sages-femmes pendant un des ateliers - ©