À propos de l'UNFPA

L’UNFPA est l’agence directrice des Nations Unies en charge des questions de santé sexuelle et reproductive. Notre mission est de créer un monde dans lequel chaque grossesse est désirée et chaque accouchement sans danger. Un monde dans lequel chaque jeune réalise pleinement son potentiel.

L’UNFPA soutient:

  1. Les soins de santé reproductive pour les femmes et les jeunes gens dans plus de 150 pays , abritant plus de 80 % de la population mondiale.
  2. La santé des femmes enceintes, en particulier 1 million d'entre elles souffrant chaque année de complications potentiellement mortelles.
  3. Un accès fiable aux contraceptifs modernes bénéficiant à 20 millions de femmes chaque année.
  4. La formation de milliers de travailleurs de la santé, afin de garantir qu’au moins 90% des accouchements sont supervisés par des assistants qualifiés.
  5. La prévention de la violence basée sur le genre, qui touche une femme sur trois.
  6. L’abandon de la mutilation génitale féminine, qui porte préjudice à 3 millions de jeunes filles chaque année.
  7. La prévention des grossesses adolescentes, dont les complications connexes sont la principale cause de mortalité des jeunes filles âgées de 15 à 19 ans.
  8. Les efforts visant à mettre fin aux mariages d'enfants, qui pourraient concerner environ 70 millions de jeunes filles au cours des 5 prochaines années.
  9. La distribution de fournitures pour accouchement sans danger, de kits de dignité et d’autres fournitures vitales pour les victimes de conflits et de catastrophes naturelles.
  10. Les recensements, la collecte et l’analyse de données, qui sont essentiels à la planification du développement.

La dénomination officielle de l’UNFPA est le « Fonds des Nations unies pour la population ». L'organisation a été fondée en 1969, année au cours de laquelle l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que « les parents ont le droit exclusif de déterminer librement et en toute responsabilité le nombre et l’échelonnement des naissances ».

L’UNFPA préconise l'extension des droits reproductifs à tous et favorise l’accès à un vaste éventail de services de santé sexuelle et reproductive, notamment la planification familiale volontaire, les soins de santé maternelle et une éducation sexuelle complète.

 

Depuis le début des travaux de l’UNFPA, des progrès ont été constatés dans le monde entier : Le nombre et le taux de femmes décédant de complications durant la grossesse ou l’accouchement a été divisé par deux. Les familles sont en meilleure santé. Les jeunes gens sont plus connectés et plus autonomes que jamais.

Cependant, un nombre trop important de personnes sont toujours laissées pour compte. Plus de 760 millions de personnes vivent dans une situation de pauvreté extrême. Les problèmes liés à la santé sexuelle et reproductive sont une cause majeure de décès et de handicap pour les femmes des pays en développement. Les jeunes sont la population la plus exposée à l’infection par le VIH et aux grossesses non désirées. Plusieurs millions de jeunes filles sont confrontées à la perspective d'un mariage d'enfants et à d’autres pratiques préjudiciables, notamment la mutilation génitale féminine (MGF).

Il y a encore beaucoup à faire pour parvenir à créer un monde dans lequel chacun peut exercer ses droits de la personne élémentaires, notamment les droits relatifs aux aspects les plus intimes et fondamentaux de la vie.

En 2018, l’UNFPA a engagé de nouvelles actions pour atteindre trois résultats transformationnels, des objectifs portant la promesse d'un changement du monde pour chaque homme, femme ou jeune personne :

Mettre fin au besoin non satisfait de planification familiale

La planification familiale est indispensable à l’émancipation des femmes et au développement durable. Aujourd’hui, plus de 300 millions de femmes habitant des pays en voie de développement utilisent un moyen de contraception. Cependant, plus de 214 millions de femmes souhaitant planifier leurs accouchements n’ont aucun accès à des services modernes de planification familiale.

L’UNFPA travaille avec les gouvernements et d’autres partenaires afin de promouvoir un accès universel à des services de santé sexuelle et reproductive intégrés et de qualité. L’UNFPA promeut également une éducation sexuelle complète et le leadership des jeunes gens, afin de donner à ces derniers les moyens de devenir autonomes, de faire leurs propres choix et de s’impliquer pour leur santé et leurs droits sexuels et reproductifs.

Mettre un terme à la mortalité maternelle évitable

La santé est un droit pour chacun, notamment les femmes et les jeunes mères. Depuis 1990, la mortalité maternelle a chuté de 44 %. Toutefois, environ 830 femmes et adolescentes décèdent chaque jour de causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. 99 % de ces décès ont lieu dans les pays en voie de développement et plus de la moitié dans des contextes instables/de crise humanitaire.

L’UNFPA forge des partenariats avec les gouvernements et d’autres parties afin de renforcer les systèmes sanitaires, de former les professionnels de la santé, d'éduquer les sages-femmes et d'améliorer l’accès à un éventail complet de soins de santé reproductive.

Mettre fin aux violences basées sur le genre et aux pratiques néfastes

Alors que la lutte pour l’égalité des sexes se poursuit, la violence à l’encontre des femmes et des jeunes filles demeure pandémique à l'échelle mondiale. Une femme sur trois sera victime de violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie. Dans les pays en voie de développement, environ une jeune fille sur quatre est mariée avant l’âge de 18 ans.

L’UNFPA œuvre à prévenir la violence basée sur le genre et à y répondre par le biais de sa collaboration avec les responsables politiques, les systèmes judiciaires, les systèmes de santé et les partenaires humanitaires. Il travaille également à l’élimination des pratiques préjudiciables, notamment la MGF et le mariage d’enfants, et promeut l’engagement des hommes et des jeunes garçons afin de faire avancer l’égalité entre les genres.