Actualités

Journée Mondiale de la Population 2019

26 juillet 2019
Officiels lors de la célébration de la journée mondiale de la population 2019 à Franceville au Gabon
Officiels lors de la célébration de la journée mondiale de la population 2019 à Franceville au Gabon

La Journée mondiale de la population offre un moment unique propice à la réflexion sur le rôle que joue la protection des droits pour la promotion des droits des enfants, le droit à l’éducation, aux soins de santé et à l’égalité des sexes tant pour les populations mondiales qu’au sein de nos communautés.

Le “Fond des Nations Unies pour la population” (UNFPA) appuie le gouvernement gabonais pour l’amélioration des systèmes nationaux de soins de santé et l’accès à la contraception, et soutient les politiques qui favorisent la liberté de planification familiale. Son mandat préconise un monde dans un avenir proche “avec l’accès universel à des soins de santé sexuelle et reproductive, avec des grossesses désirées, des accouchements sans danger, et où chaque jeune personne peut réaliser pleinement son potentiel”.  Cette année 2019, le bureau du Fonds des Nations Unies pour la Population au Gabon, a choisi de célébrer la journée mondiale de la population à Franceville, dans la province du Haut-Ogooué situé dans le sud-est du pays. Le thème de cette 30e édition de la journée mondiale de la population est «25 ans de CIPD: accélérer les promesses », en cohérence avec le thème général du Sommet de Nairobi qui est prévu pour le mois de novembre 2019 en vue de la commémoration des 25 ans de CIPD. Le bureau d’UNFPA au Gabon et ses partenaires ont saisi cette occasion pour sensibiliser le public sur la manière dont les choix et les opportunités ont changé pour les filles et les femmes depuis la CIPD. D’autre part, il a été question de sensibiliser pour obtenir un soutien politique en vue d’une participation effective des autorités nationales au Sommet de Nairobi sur la CIPD25, du 12 au 14 novembre 2019.

Le Représentant Résident de l’UNFPA au Gabon, Monsieur Keita OHASHI a rencontré les autorités politico-administratives de la province notamment le préfet du département de la PASSA, Monsieur Barnabé BANGALIVOUA représentant le gouverneur, le Directeur Régional de Santé par intérim Dr. André NTCHORERET, le premier responsable de la délégation d’académie provinciale du Haut-Ogooué. Il a également fait une visite à l’hôpital de COMILOG (Compagnie Minière de L’Ogooué, 2e producteur mondiale de manganèse à haute teneur et l’un des principaux employeurs privés au Gabon).

M. Keita OHASHI a présenté au préfet de la PASSA, le mandat de l’UNFPA et les appuis multiformes de son agence à l’endroit du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie des populations conformément à la vision 2030 du système des Nations Unies. Il a également évoqué la participation du Gabon à la conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) en 1994 au Caire en Egypte et les objectifs visés par la conférence à venir de Nairobi au Kenya prévu 12 au 14 novembre 2019.

De gauche à droite le Prefet de la Passa M. Barnabé BANGALIVOUA et le représentant résident M. Keita OHASHI UNFPA - ©

Au Centre Hospitalier Regional Amissa BONGO, M. Keita OHASHI a rencontré le Directeur Régional de Santé et en a profité pour faire une remise de matériel médical et visité certains services de cet hôpital. Au niveau du laboratoire, le personnel sollicite un appui de l’UNFPA pour l’obtention des réactifs et des consommables. Cet hôpital est un véritable pôle mère-enfant car il couvre les deux provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.

Le Représentant Résident de l’UNFPA remettant les équipements médicaux au DRS du Haut-Ogooué - ©

En prélude au projet de lutte contre les grossesses précoces dans la province du Haut-Ogooué, M. Keita OHASHI et son équipe ont rencontré la Délégation d’Académie Provinciale pour présenter le projet. Les partenaires de l’UNFPA du ministère de l’éducation ont ainsi eu des séances de travail avec la DAP, les responsables des circonscriptions scolaires, le conseil provincial de la jeunesse pour identifier les établissements pilotes qui à terme devraient fournir des services spécialisés.

Le Représentant Résident échangeant avec le DAP du Haut-Ogooué - ©

La rencontre avec la COMILOG à Moanda a permis au représentant résident M. Keita OHASHI et sa délégation de visiter l’hôpital Marcel ABEKE et d’échanger avec monsieur André MASSARD, Directeur des Relations Publiques et de la RSE, sur les possibilités de partenariat notamment dans le cadre de la réparation des femmes porteuses de fistules obstétricales et du projet de lutte contre les grossesses précoces.

Le Représentant Résident M. Keita OHASHI et M. Thierry ZUE administrateur de santé de l’hôpital de COMILOG entourés de leurs collaborateurs - ©

La Direction Nationale de la Santé Maternelle et Infantile (DNSMI) avec l’appui de l’UNFPA a organisé un atelier de formation des prestataires de santé au centre hospitalier Amissa Bongo Ondimba avec comme facilitateurs Dr. André TCHORERET directeur régional de santé et le Pr. FALANDRY de la COMILOG. Les termes abordés étaient les fistules obstétricales, la planification familiale, les consultations pré et post natales. 

Le Pr Falandry pendant l’atelier de formation des prestataires de santé UNFPA - ©

A l’issue de cette formation, une campagne de sensibilisation sur les thématiques abordées lors des formations a touché l’ensemble des arrondissements de la capitale provinciale.

 

La célébration de la journée mondiale de la population a eu lieu à la mairie centrale de Franceville en présence du préfet représentant le gouverneur, las maires des différents arrondissements, les représentants de la communauté (chefs de quartier), les jeunes, les femmes, les volontaires de la JICA et le staff UNFPA. Trois allocutions ont ponctué la cérémonie. Il s’agissait du mot de bienvenue du maire M. Joachim LEKOGHO, suivi par l’allocution du représentant de UNFPA, puis l’allocution du préfet M. Barnabé BANGALIVOUA, représentant le gouverneur empêché. Le représentant de l’UNFPA a situé la manifestation avec un rappel sur le 25 ème anniversaire de la CIPD et les cinquante ans de UNFPA. L’assistant au représentant résident, Dr. Patricia KEBA à dans une communication fait le point   sur la CIPD, les résultats atteints, les obstacles et les défis avant de se pencher sur le rapport national du Gabon et inviter le gouvernement du Gabon à se faire représenter au sommet de Nairobi au Kenya prévu du 12 au 14 novembre 2019.

Participants à la cérémonie de la journée mondiale population - ©

Sur invitation du troisième maire adjoint de la commune de Franceville, ABOUNA Malvy en charge des questions de jeunesse, le représentant résident de UNFPA a visité le centre de jeunesse de la commune de Franceville. Cette visite a permis d’identifier les besoins en équipement du centre. Le maire de Franceville a sollicité la collaboration de l’UNFPA pour équiper le centre de la jeunesse.