Vous êtes ici

LANCEMENT DU CHAPITRE NATIONAL AWLN GABON

Crée le 2 juin 2017 à New York, avec le soutien conjoint de la Commission de l’Union africaine (CUA) et de l’Organisation des Nations Unies (ONU), sous la direction de Son Excellence, Monsieur Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine, et de Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, le Réseau des femmes leaders africaines (AWLN en anglais) est un mouvement novateur de femmes leaders africaines. Il ambitionne de servir de vecteur à une mobilisation accrue des Femmes dans différents domaines.

 

Le réseau AWLN est mené sous le leadership dynamique et conjoint de l’Envoyée spéciale du Président de la Commission de l’Union africaine (CUA) pour les femmes, la paix et la sécurité, Madame Bineta Diop, et de la Sous-Secrétaire générale des Nations Unies et Directrice exécutive d’ONU Femmes, Dr Phumzile Mlambo-Ngcuka. Il bénéficie du soutien de la République fédérale d’Allemagne, à travers ses représentations à New York et à Addis Abeba.

 

Il a pour vocation de renforcer le leadership des femmes dans la transformation de l’Afrique, conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine et aux Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. Pour la réalisation de cette vocation, AWLN s’est défini six axes thématiques, à savoir 1) l’autonomisation des femmes rurales, 2) le leadership des jeunes femmes, 3) La participation politique 4) La paix et la sécurité, 5) l’inclusion financière et 6) La mobilisation sociale.

 

Pour marquer le vingt cinquième anniversaire de la déclaration de Beijing (Beijing+25), il avait été décidé de mettre en place 25 chapitres Nationaux d’AWLN, au plus tard en février 2020.

 

A cet effet, la Directrice Exécutive d’ONU Femmes a nommé, le 30 novembre 2019, une Représentante spéciale, en la personne de Madame Awa Ndiaye Seck (Représentante d’ONU-Femmes en République Démocratique du Congo), pour accélérer le processus d’établissement des chapitres nationaux dudit réseau et le renforcement du mouvement féminin africain. Les chapitres nationaux sont les relais qui peuvent impulser le changement et agissent comme un intermédiaire entre les décisions et les actions prises au niveau régional avec les acteurs locaux et vice versa

 

23 pays, dont le Gabon, ont manifesté leur intérêt à procéder au lancement de leur chapitre courant 2020.

Pour accompagner le Gabon dans la matérialisation de son intérêt à créer son chapitre national, Madame Awa Ndiaye Seck, Représentante spéciale de la Directrice Exécutive d’ONU Femmes, a séjourné au Gabon, du 08 au 12 février 2020. Accompagnée de Monsieur Stephen Jackson, Coordonnateur résident des Nations Unies au Gabon, elle a rencontré, tour à tour Madame la Ministre en charge de la Promotion et de l’Intégration de la Femme au Développement, Monsieur le Premier Ministre et des Représentantes des Associations et ONG féminines gabonaises.

Au cours de ces rencontres, Madame Ndiaye Seck a pu mesurer, à la fois, l’engagement des femmes leaders gabonaises à créer leur chapitre AWLN Gabon et celui des plus hautes autorités à les y accompagner.

 

C’est à ce titre que le Ministre en charge du genre en collaboration avec les agences du système des Nations Unies en particulier le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et l’Allemagne ont accompagné techniquement et financièrement le lancement du chapitre AWLN Gabon.

 

Ce lancement a eu lieu le vendredi 04 décembre 2020 au Radisson blu de Libreville en présence du Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, son excellence Mme Prisca Nlend Koho, la coordination du système des Nations Unies au Gabon représentée par Stephen Jackson, le représentant de UNFPA au Gabon, M. KEITA OHASHI , L’envoyée spéciale du président de la commission de l’Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité, Mme Hortense Nguema , l’ambassadeur d’Allemagne au Gabon Son excellence M. Pascal Richter.

A droite Mme Honorine Nzet Biteghe présidente du bureau exécutif AWLN Gabon accompagné de ses membres

 

Dans son allocution, Mme Prisca Nlend Koho, Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, a mis l’accent sur «La mise en place simultanée de tous ces instruments, qui s’inscrivent, fort heureusement, dans la droite ligne du renforcement du leadership féminin et de la participation politique de la femme dans les instances de prise de décisions, n’a d’autre ambition que de permettre à toutes les femmes leaders de s’impliquer, selon leur domaine d’expertise, et de contribuer efficacement à la transformation de notre pays».

 Mme Hortense Nguema envoyée spéciale du président de la commission de l’Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité, a, quant, à elle souligné que « Notre mission avec le mouvement AWLN est d’être solidaire les unes et les autres. Ensemble nous effectuerons les visites de solidarités dans les pays ou les Femmes sont confrontées aux plus grands défis et font entendre leurs voix auprès des hautes instances (Union Africaine et Nations Unies) ». La présidente du bureau exécutif AWLN Gabon Mme Honorine Nzet Bithege est revenue sur les objectifs sur le plan national « les objectifs dudit réseau en s’alignant sur les piliers internationaux déjà énumérés visent entre autres à apporter des contributions concrètes a la mise en œuvre de l’agenda de l’Union Africaine notamment sur la participation des femmes dans le secteur d’activité, l’inclusion financière et le dialogue inter générationnel. »

Dans son allocution, le coordonnateur résident du système des nations unis a remercié et encourager le leadership féminin au Gabon « je vous remercie pour votre exemple de leadership féminin qui a contribué à nous emmener à ce point. »

L’ambassadeur d’Allemagne au à lui mis l’accent sur le Gabon Egalité « Dans la perspective de ces mesures, le Gabon pourra sans doute devenir un model d’égalité et des droits des femmes et cela non seulement en Afrique Centrale mais aussi sur l’ensemble du continent. »

Cette cérémonie a également permis d’installer le bureau national composé de 12 membres et de les présenter. Notons qu’AWLN Gabon a comme présidente Mme Honorine Nzet Biteghe, magistrat hors hiérarchie, ancienne ministre de la promotion de la Femme, Présidente de L’Observatoire des droits de la femme et de la parité (ODEFPA).

Une table ronde avec pour thème : Le leadership féminin dans la lutte contre les violences faites aux femmes, animées par Leatitia Ngalibika , journaliste a Gabon 24 et ayant comme panéliste Mme Sidonie Flore Ouwé ancien procureur de la republique Gabonaise et présidente de la plateforme « le salon de la femme », Mme Bikah brigitte,directeur general ,à la direction de la promotion de la femme et du genre, caléopie Ntoumba , presidente de l’ONG « cri de femmes » et M. Michel Ikamba , administrateur de la protection de l’enfant a UNICEF a permis de discuter des solutions, méthodes et engagements pris par le gouvernement, le système des nations unie et la société civile afin de remédier aux violences faites aux Femmes au Gabon.

Table ronde sous le thème : Le leadership féminin dans la lutte contre les violences faites aux femmes, animées par Leatitia Ngalibika, journaliste a Gabon24 au centre avec comme panéliste Mme Sidonie Flore Ouwé ancien procureur de la république Gabonaise et présidente de la plateforme le « salon de la femme », Mme Bikah, brigitte  , directeur général de la direction de la promotion de la femme et du genre  ,Caleopie  Ntoumba , présidente de l’ONG « cri de femmes »  et M. Michel Ikamba , administrateur de la protection de l’enfant à l’UNICEF .

 

Le lancement de la section Gabonaise d’AWLN a été l’opportunité d’échanger sur la voie à suivre durant les prochaines années en vue d’influencer l’agenda en faveur d’actions urgentes d’inclusion des femmes au Gabon.

La cérémonie s’est achevée sur une photo de famille, une présentation artistique et un déjeuner.